” Parfois il ne dit rien pendant dix minutes “,
la chronique de Loup Besmond de Senneville

17 Décembre 2022
La Croix – Lettre du Vatican

Le mot vient de l’un de ceux qui côtoient régulièrement la Maison Sainte-Marthe, cet hôtel pour ecclésiastiques du Vatican, installé au cœur du plus petit État du monde. C’est ici que le pape François s’est installé depuis son élection, en 2013, délaissant le Palais apostolique. C’est ici, donc, que le pape vit et travaille, y disposant du bureau où il écrit et lit, mais aussi où il reçoit ceux qu’il souhaite interroger sur tel ou tel dossier.

Les rendez-vous qui s’y déroulent ne figurent jamais sur l’agenda du pape, à l’inverse des rencontres officielles avec des évêques, des chefs d’État et des nonces, qui se déroulent tous les matins dans le Palais apostolique. À Sainte-Marthe, le pape écoute plus qu’il ne parle, et c’est au cours de ces conversations privées que, quelquefois, il se tait.

« Parfois, il ne dit rien pendant dix minutes, dit l’un des familiers du pape. Il s’interrompt et prie, devant vous, en silence. Et après, il vous dit ce qu’il sent de Dieu », poursuit-il.

Ces silences du pape font en réalité partie du mode de décision de François. Lorsqu’on lui demande la raison de ses actes ou de ses paroles, il répond d’ailleurs souvent de cette manière, désarmante : « Je l’ai senti ainsi. » En jésuite, l’ancien archevêque de Buenos Aires suit toujours le même cheminement pour décider : écouter, prier et prendre une décision. Les silences, même au cœur des rendez-vous avec ses plus proches, en sont d’ailleurs le signe.