République centrafricaine

Bangui (Agence Fides) – 90% des électeurs de Bangui ont voté « oui » au référendum constitutionnel du 13 décembre dernier (voir Fides 17/12/2015) mais le taux de participation n’a été que de 30% des ayants droits dans la capitale de la République centrafricaine selon les résultats provisoires provenant de l’Autorité nationale des Elections (ANE). Selon un communiqué de l’Observatoire national des Elections – auquel adhère également l’Eglise catholique – parvenu à l’Agence Fides, « le référendum constitue un test électoral avant les scrutins présidentiel et législatif ainsi qu’une étape importante pour la restauration de l’ordre constitutionnel ».
L’Observatoire national des Elections a relevé différents problèmes au cours des opérations de vote liées au référendum, dont des assauts perpétrés contre des bureaux de vote ayant fait des morts et des blessés. C’est pourquoi, l’organisme propose un certain nombre de recommandations en vue des élections présidentielles du 27 décembre, comme le renforcement des mesures relatives à la sécurité des bureaux de vote et des candidats, l’amélioration de l’accès aux bureaux de vote pour les personnes handicapées et l’information des électeurs sur les procédures de vote. Enfin, il demande à tous d’accroître la sensibilisation des citoyens en matière de participation pour augmenter le pourcentage des votants. (L.M.) (Agence Fides 18/12/2015)