Liban
«La religieuse à la Vespa» dans la Légion d’honneur
L’Orient Le Jour

(Fady Noun) «Le Carmel Saint-Joseph, c’est le Liban que nous aimons et admirons, c’est le Liban que nous voulons construire avec vous», a dit Bruno Foucher en remettant ses insignes à sœur Mariam al-Nour Awit.

«C’est d’abord mon attachement personnel à l’événement de l’Évangile, la découverte de l’immense tendresse de Dieu pour les hommes, pour tous les hommes et pour tout homme, qui a fait basculer ma vie. C’est d’elle que je tiens la conscience du caractère unique et irremplaçable de tout homme sous le regard de Dieu. C’est d’elle que je tiens cette conviction que pour l’homme, tout se joue sur la terre, une terre qu’il nous est enjoint d’habiter, le seul lieu où nous puissions faire l’expérience de notre liberté et de notre historicité, où il nous est révélé que notre vocation d’être humain n’est pas de dominer mais de servir. Je suis amoureuse de la Bonne Nouvelle du Christ et de son projet de vie pour tout homme. C’est cette fraternité universelle qui m’habite depuis mon enfance. Aucun visage humain ne saurait m’être étranger, je ne saurais me désolidariser d’aucun d’eux. Pour moi, la culture n’a pas d’autre sens. Incessible responsabilité pour l’autre homme », comme le dit magnifiquement Emmanuel Levinas.
« Profondément croyante, je suis profondément laïque dans mes orientations et mes engagements. Fille de l’Église de Jésus-Christ et sœur de chacun en humanité. En ce sens, j’adhère au projet de ma congrégation qui croit en cette laïcité (…). J’ai toujours voulu que le ciel soit sur la terre. J’ai toujours aspiré à cette immense fraternité, à ce que tous les enfants du Père soient rassemblés. »